Dans la peau d'un enfant

Hello ! Voilà un petit One Shot que j'ai écrit pendant les vacances ^^ Je ne sais pas si ça vous plaira, ce n'est pas une fan fiction, c'est une petite nouvelle que j'ai inventée de toute pièce. J'aimerai beaucoup connaitre votre avis :3 Sur ce, bonne lecture ^^
 
Si vous voulez la lire avec de la musique, voici celle qui m'a inspirée cette histoire : Refresh One's Memory
 
Dans la peau d'un enfant
 
Je m'appelle Julien et j'ai 9 ans.
 
Aujourd'hui je suis au parc. Y a plein d'autres enfants au parc, je m'étais dis que peut être ils voudront bien jouer avec moi, mais non. Personne ne veut jamais jouer avec moi. Je suis tout seul. Je suis toujours tout seul. Sauf quand Madeleine est la ! Madeleine c'est la dame qui s'occupe de moi. Elle, elle est gentille avec moi, elle me souris toujours et elle a un joli sourire.
 
Mais là, elle est pas la Madeleine. Je comprends pas pourquoi personne ne veut jouer avec moi. Je suis pas méchant, je veut juste avoir des amis. Je sourie et je dis bonjour à tout le monde, comme l'a dit Madeleine, mais ça ne marche pas. Ils me regardent tous bizarrement.
 
J'en ai marre d'être tout seul. Je suis dans un coin, assis par terre et je regarde les autres enfants jouer. Les gens me lancent de drôles de regards, je ne comprends pas pourquoi. Je suis un enfant normal. Je sais pas depuis combien de temps je suis au parc. Je ne sais pas comment rentrer et le parc commence à se vider. J'ai envie de pleurer. Je veux retourner à la maison ! Je veux voir Madeleine ! Et voilà je pleure maintenant, j'ai pas envie qu'on me voit pleurer alors je cache mon visage dans mes bras.
 
« Maman pourquoi il pleure ? Et pourquoi il est tout seul ? »
 
Je relève la tête. Un garçon de mon âge est devant moi. Peut être qu'il veut jouer avec moi ? Mais sa maman l'attrape par le bras et l'emmène avant que je n'ai le temps de répondre.
 
« Ne t'approche pas de lui ! Il est bizarre »
 
Je ne suis pas bizarre, je suis juste seul. Je veux juste des amis pour jouer. Je me cache de nouveau dans mes bras. Je veux rentrer.
 
*   *   *
 
Je suis enfin arrivée au parc. C'est le dernier endroit où il peut être, j'ai couru dans tout le reste de la ville à sa recherche. Cela fait presque trois heures qu'il s'est enfuit. Je ne sais pas ce qui lui à pris, il n'a jamais fait ce genre de chose avant.
 
Je me précipite vers l'entrée, les parents et enfants en sortent presque tous, faisant office de mur humain et m'empêchant de pénétrer dans le parc. J'essaie tant bien que mal de voir l'intérieur mais la végétation bloque ma vue. J'attends donc sur le côté, regardant attentivement les personnes en train de partir, mais il n'est pas parmi eux.
 
La voie est libre, je rentre dans l'enceinte de verdure, les jeux pour enfants sont presque déserts, seuls subsistent quelques garçons et filles. Je regarde partout autour de moi. Il n'est nulle part. Je commence à paniquer, je suis en charge de lui, si il lui arrive quelque chose je ne me le pardonnerai pas. Les dernières personnes quittent le parc. Je me mets à l'appeler tout en cherchant dans les moindres recoins.
 
Soudain je le vois, assis par terre, derrière un arbre. Je marche vers lui. Il à la tête cachée dans les bras et il pleure. Je suis soulagée de l'avoir enfin trouvé. Je lui touche gentiment l'épaule. Il relève la tête et pleure de plus belle.
 
« Désolée Madeleine, je voulais juste aller jouer avec les autres, mais personne à voulu ! Dit-il en reniflant. « Après j'ai voulu rentrer mais je savait plus comment ! »
« Ne pleure plus, je suis la maintenant » Dis-je en lui tendant la main. « Mais ne pars plus jamais sans moi d'accord ? »
 
Il prend ma main et se relève, époussetant son pantalon avant de saisir ma main une nouvelle fois.
 
« Je ne le referai plus » dit-il en essuyant son visage de sa main libre.
 
« Promis ? »
 
« Promis ! »
 
Je lui souris, et il fait de même. J'espère qu'il aura retenu la leçon. Du moins pour l'instant.
Nous nous dirigeons vers la sortie du parc. Il m'en fait vraiment voir de toutes les couleurs ! Mais cela ne m'empêche pas d'être attacher à lui. Il s'appelle Julien, il a 93 ans et il est atteint d'Alzheimer.
 
 
 

Tags : one shot

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.156.92.243) if someone makes a complaint.

Report abuse