◘ L'ultime Survivant : Chapitre V ◘

Nouvelle détermination 
 


Point de vue interne : Nile


Les uns après les autres, les arbres passaient devant les fenêtres du train allant à une vitesse folle. Mes yeux n'arrivaient pas à capter ne serait-ce qu'un petit détail du paysage extérieur. La noirceur de la nuit confondait les couleurs entre elles, seule la pleine Lune permettait de distinguer le ciel de la cime de la masse végétale, qui s'enfuyait sur le passage de l'engin vrombissant.
Tout semblait être flou, tel une image délibérément censurée, rendant cet endroit inaccessible, cela me donnait l'impression que je me trouvais dans une prison ambulante. Clignant des yeux, mon regard fit la mise au point sur mon reflet sur la vitre par laquelle je regardais. Ma peau basanée semblait blafarde à la lumière de l'astre argenté. Une mèche d'un roux flamboyant tombait devant mes yeux encore rouge d'avoir pleuré, faisant ressortir d'autant plus le vert de mes iris.
 
J'avais honte. Je renvoyais l'image d'une personne faible et pitoyable, qui s'apitoie sur son propre sort et courant se réfugier dans les bras de ses parents. A quoi me vie avait-elle servie si c'était pour la finir mort dans une arène.
Quelque chose glissa le long de la vitre. Une goutte d'eau ? Il pleuvait ? Non, ce n'était que le reflet d'une larme roulant sur ma joue. D'un geste vif, je la chassait, baissant le regard vers mes genoux, refusant d'affronter la vision de mon air lamentable un instant de plus.
 
L'adjectif lâche pouvait s'ajouter celui de faible pour me qualifier. Un bouffée de rage et de dégoût monta de mes entrailles. Assez ! J'en avais assez de passer pour une fillette ! Je me maudissais autant que je maudissais ce gouvernement anarchiste qui nous tenait tous enchaînés avec les Jeux. Tout ça me donnait envie de vomir, de cracher tout mon venin à la figure du premier venu ! Nous étions esclavagés pendant que ces idiots pleins au as nous riaient au nez et se délectaient à la vue de vingt-quatre d'entre nous s'entre-tuant pour un espoir de sortie. Je disais vingt-quatre, mais sans doute aurais-je du dire dix-huit, puisque les district un, deux et quatre leur léchaient les bottes, tel de bons chiens suivant au doigt et à l'½il les ordres de leurs maîtres ! Sans compter sur le fait qu'ils bénéficiaient en prime d'un entraînement pour mieux pouvoir nous massacrer dans l'arène, pour offrir plus de « spectacle » au peuple infâme du Capitole.
 
Qu'ils aillent tous en Enfer !
 
Mes mâchoires étaient tellement serrées qu'elles en devenaient douloureuses, mes mains s'étaient refermées sur le tissu de mon pantalon, les jointures de mes phalanges devenues alors blanches.
Je relevais la tête vers la fenêtre, mes yeux étaient toujours teintés de rouge, mais quelque chose dans mon regard avait changé.
Il avait toujours été froid, sans jamais laisser transparaître mes émotions. Mais cette fois, une lueur brillait au fond de mes iris émeraudes.
 
Une lueur de rage, brûlant de désir de vengeance.
 
Je ne pouvais pas me laisser abattre, ce serait leur donner exactement ce qu'ils recherchaient et cette simple pensée suffisait pour attiser davantage le brasier de haine qui se propageait peu à peu dans mon être.
Avec cette haine, un autre sentiment venait se mêler. Une envie de me battre, de me battre et de ne rien lâcher tant que je ne serait pas loin de toute cette folie. Je n'allais pas mourir pour le Capitole, j'allais survivre aux Jeux, j'allais vivre.


 
Chapitre assez court cette fois, mais c'est volontaire, j'ai déjà la trame des deux prochains chapitres, plus qu'à les écrire ;) 
Je vais essayer de changer de point de vue de personnage plus souvent, je trouve ça plus intéressant d'avoir un point de vue et donc des pensées, émotions et mentalités déférentes à chaque fois :)
J'espère que ce chapitre vous aura plu :)
 
 

Tags : Beyblade - Fan Fiction - Hunger Games - Chapitre Cinq

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.156.92.243) if someone makes a complaint.

Report abuse