• 651 visits
  • 25 articles
  • 162 hearts
  • 362 comments

§ Sommaire § 06/03/2015

§ Sommaire §


Hey ! Voilà le sommaire de mon blog ! 
Je n'ai pas encore beaucoup d'articles mais j'adore quand tout est bien rangé alors voilà ^^  

 
 
>> /!\  JE SUIS DE RETOUR !!  /!\ <<


Mes Dessins :
 
Portrait 1

 
 
Tutoriels :


- Tutoriel 1 : ¼il 


Fanfictions : 


- L'ultime Survivant (Beyblade)
 
 
One Shots : 
 
 
- La Chasse
- Dans la peau d'un enfant


Tags :


Taguée #1
- Taguée #2
- Défi #1



Autres : 


Présentation du Blog
100 Visites 
Excuses 
- Concours dessin Canna--Commune 
- Concours dessin BloodSherry
- Concours dessin Mahe-Traflagar
- Concours dessin Mahe-Traflagar #2
- P'tit Point




J'en profite pour incruster les règles du blog u.u


§ Règles du Blog §


Sont les bienvenus =) :


- Les commentaires 
- Les kiffs 
- Toutes personnes intéressées par les sujets traités par mon blog ^^ 


Peuvent se jeter dans le Tartare >o< :


- Les insultes, on peut se comporter comme des gens civilisés u.u
- Le plagiat ! Par pitié je mets du temps à faire mes dessins alors respectez ça !
- Les kikous >.<


Voilou ;) 

Tags : Sommaire!

Concours Dessin Mahe-Traflagar 2 25/07/2016

Bon, voilà le dessin pour le concours de Mahe-Traflagar u.u
Je suis dégoûtée du résultat, j'ai prêté mon appareil photo à ma s½ur pour un voyage et donc j'ai voulu scanner le dessin, mais c'était sans compter sur l'ordinateur auquel est relié le scanner (qui ne fonctionne qu'avec cet ordi bien sur) qui plante TOUT LE TEMPS et qui m'a donc empêcher de le scanner -_-'
Dernier recourt, l'appareil photo de mon portable qui a une qualité photo, comment dire ... foutrement dégueulasse, y a pas d'autre mot pour la décrire (bon question vocabulaire approprié on repassera >.<)
 
Je m'excuse donc du grand manque de détails, déjà que le dessin n'est pas oufissime, ça n'arrange rien :/
 
Voilà maintenant que j'ai fais mon p'tit coup de gueule envers ce charmant ordinateur familial qui tourne encore sur Windows XP (oui oui ça existe encore u.u' ), les explication pour le dessin ^^
 
Bon, je préfère prévenir tout de suite, le dessin n'a pas d'explication poétique ou très cérébrale ^^',
Pour le concours j'avais choisi R2D2 de l'univer de Star Wars. Tout est parti d'un délire avec une amie qui avait fait un photo-montage avec Peeta (personnage de Hunger Games dont on est fan) déguisé en Sith. Ça m'avais fait beaucoup rire et j'ai repris l'idée en faisant Peeta qui se prend pour un Sith en regardant Star Wars :) Comme les sabres lasers n'existent pas dans Hunger Games (quoique, ils ont leur dose d'armes étranges aussi x) ), Peeta prend donc une baguette de pain, puisqu'il est boulanger ^.^
Katniss de dos et au premier plan est juste la pour aider à situer d'où vient le personnage (non parce que vu la tête de Peeta, c'est dur de reconnaître, d'où Katniss avec le carquois et la tresse ^^)
J'ai fait le dessin un noir et blanc pour que la baguette-laser et R2D2 ressorte plus :) 
(D'ailleurs j'ai fais un petite erreur dans le forma du film où est R2D2 parce que si je me souviens bien les premiers Star Wars (IV, V et VI) sont en 4:3 et non pas en 16:9 ^.^')
 
Encore un fois je suis désolée que le dessin soit aussi flou :/
 

Tags : Concours - Dessin

◘ L'ultime Survivant : Chapitre IV ◘ 06/03/2016

Une présence intimidante


Point de vue interne : Gingka
 
Je m'installais dans une banquette et regardais par la fenêtre, cherchant toujours mon père du regard. Un léger bruit se fit entendre et le train se mit à avancer, doucement d'abord, puis de plus en plus vite. Les visages défilait rapidement sous mes yeux, et alors qu'on allait quitter la gare, j'entre vit mon père, juste une fraction de seconde. J'avais au moins pu le voir une dernière fois, mon c½ur se serra de plus belle, me laissant un puissant sentiment de solitude. Je me retournai vers l'intérieur de l'habitacle. Avril s'était installée trois baquettes devant moi et me tournait le dos, regardant par la fenêtre, l'expression de son visage était indéchiffrable.
 
Plusieurs minutes s'écoulèrent sans que personne ne dise un seul mot. Elle devait énormément m'en vouloir, et je le comprenais. Je regardais la décoration luxueuse et les divers aliments qui replissaient la pièce, on devait visiblement se trouver dans le wagon restaurant.
Un raclement de gorge si fit entendre, mon regard alla vers la source du bruit :
 
- Bon et bien, nous voilà embarqués pour le Capitole ! dit la « Miss-Pot-de-Peinture » tout sourire. Comme le district sept est relativement proche de notre destination, cela ne devrait pas prendre plus d'une journée pour y parvenir. Nous y serons au petit matin si je ne me trompe pas.
 
Je n'avait même pas remarqué qu'elle était là avant qu'elle ne se manifeste. Il faut dire qu'elle était assise sur une banquette se situant dans notre dos à Avril et à moi, et de l'autre côté du couloir. Elle nous regardait à tour de rôle, et semblait légèrement perturbée par notre manque de réaction. Elle ne perdit cependant pas son sourire et nous fit signe de venir nous asseoir avec elle.
Après une hésitation, je me levais et allais m'installer en face de notre déléguée, posant mes bras croisés sur la table qui se tenait au milieu des deux banquettes. Avril vint nous rejoindre un instant après, s'asseyant à côté de « Froufrou-et-compagnie »
Cette dernière se redressa sur son siège, croisa les mains sous son menton et se tourna légèrement à sa gauche pour pouvoir voir Avril.
 
- Vous n'allez quand même pas tirer cette tête et rester muet pendant tout le trajet, mmh ? dit-elle en faisant la moue.
 
Le silence lui répondit, elle reprit, imperturbable.
 
- Oh mais j'y pense, je connais vos noms mais je ne connaissez pas le miens ! Je suis Liana Ykhar, mais vous n'avez qu'a m'appeler Liana, je n'aime pas quand on m'appelle par mon nom de famille, ça me vieillit !
 
Je la dévisageais, l'enthousiasme de cette femme était vraiment en désaccord avec l'ambiance sombre qui régnait. Je fis un effort et lui rendit son sourire, même si je sais qu'au fond ça ne changerais pas grand chose. Une question me trottait néanmoins dans la tête :
 
- Dites Liana, nous sommes sensé avoir un mentor pour nous donner des conseils non ? Est ce que vous savez quand est-ce qu'il sera la ?
 
Elle paraissait un peu surprise par la question mais répondit presque aussitôt :
 
- Il est déjà dans le train, je pense qu'il ne devrait pas tarder à arriver, il doit sans doute penser que vous avez besoin de quelques minutes de répit avant de vous expliquer tout ce que vous avez à savoir sur les Hunger Games.
 
- Mmh d'accord, répondis-je simplement. Merci.
 
Contre toute attente, Avril pris la parole, sa voix était un peu plus rauque qu'habituellement :
 
- Et .. comment ça va se passer quand on arrivera au Capitole ?
 
- A votre arrivée, vous serez pris en charge par une équipe de préparateur et par un styliste pour confectionner vos costumes de défilé. Leurs créations sont toujours magnifiques et originales, ne vous inquiétez pas pour ça. Puis vous défilerez devant les habitants du Capitole, cela ayant pour but d'attirer l'attention des sponsors sur vous.
 
Elle marqua une pause, en nous adressant un regard appuyé, pour bien nous faire comprendre que le défilé n'est pas à prendre à la légère. Même si je doutais que nous nous préoccupions vraiment de la même chose.
 
- Ensuite, vous pourrez vous détendre dans l'appartement que l'on vous donnera. Je laisserai votre mentor vous expliquer le reste, je ne suis pas vraiment la mieux placée pour en parler.
 
- Vous aviez pourtant si bien commencé, dit une voix dans mon dos. Pourquoi ne pas continuer sur votre lancée ?
 
Je me retournais vivement. Un homme se tenait debout, les bras croisés, le regard froid. Il était grand, bâti comme un buffle et semblait avoir la vingtaine. Sa peau mate contrastait avec la pâleur de ses cicatrices, certaines étaient plus profondes que les autres, comme si un morceau de chair avait été arraché.
 
- Ah ! Vous voilà enfin Aguma ! s'indigna Liana, Nous n'attendions plus que vous, et de plus, je pense que certaines personnes souhaiteraient avoir des réponses à leurs questions.
 
Elle nous désigna d'un léger signe de la mains. Le dénommé Aguma soupira, puis vint s'asseoir à ma droite, ses larges épaules m'obligeaient à me tasser contre la fenêtre. Je ravalais ma salive, c'était ce grand bourru qui allait être notre mentor, mieux valait ne pas le chercher ...
 
- Vous vous en doutez certainement déjà, mais je préfère le préciser. C'est moi qui serait votre mentor pendant ces jeux. Expliqua-t-il en nous observant, Avril et moi. Mais vous êtes très visiblement encore dans un état plus ou moins seconds. De plus il est l'heure du déjeuner, alors je vous propose de manger et de vous reposer avant de tout vous expliquer.
 
J'allais répliquer que nous n'avions que trois jours avant les jeux, mais il me lança un regard inquisiteur m'interrompant avant même que je n'eus le temps d'ouvrir la bouche.
 
- Je vous laisse l'après-midi, le temps que vous vous mettiez les idées au clair, mais avant ça ...
 
Il se leva, nous obligeant à lever la tête pour le regarder.
 
- Allez vous servir au plateau repas là bas, dit-il en désignant l'étalage de nourriture que j'avais remarqué un peu plus tôt.
 
Avril se leva à son tour, mais parti dans la direction opposée à celle indiquée par notre mentor.
 
- Je n'ai pas faim.
 
Elle se dirigeait visiblement vers les wagons-chambres. Aguma la rattrapa par l'épaule et la fit lui faire face.
 
- Vas manger, même si tu n'as pas faim, prendre un peu de poids avant les jeux ne sera pas de trop pour survivre dans l'arène.
 
Avril soutint sont regard durant quelques instants avec air de défi, mais elle détourna rapidement les yeux, soupira de mécontentement. Elle dégagea sont épaule d'un mouvement vif et alla vers le self.
Elle prit un assiette et des couverts, y déposa quelques aliments arborant des couleurs vives et visiblement peu naturelles et alla s'asseoir à une table en posant son plat d'un geste brutal qui fit tinter la porcelaine sur la surface en bois.
 
- Si possible en évitant de détruire le mobilier et la vaisselle, grogna Aguma entre ses dents, clairement agacé des manières peu respectueuse d'Avril.
 
Je ne savait plus trop où me mettre, à la fois intimidé par Aguma et dubitatif vis à vis de ces méthodes. Je ne savais pas ce qui passait par la tête d'Avril, mais il ne fallait pas qu'elle se mette à dos notre mentor dès la première rencontre.
Je fini par me lever et me servit à mon tour, les deux adultes firent de même, et allèrent s'installer à une grande table située au centre du wagon, je les imitais et commençais à manger en silence, fixant de nouveau la fenêtre. J'essayais de me vider un peu la tête, mais mes pensées revenaient toujours à la dernière discussion que j'avais eu avec mon père et mes yeux commençaient à me piquer.
Malgré les tentatives répétées de Liana pour engager la conversation, notre mentor restait de marbre, répondant par quelques vagues grondement.
Je continuais de vider le contenus de mon assiette tout en jetant des regards furtif à mon amie, qui restait les yeux rivés sur son verre d'eau, tout en mangeant quelques morceau de viande.
A quoi pouvait-t-elle bien penser ? Sans doute était-elle en train de préparer le monologue qu'elle allait me déballer à la figure, laissant libre recours à toute sa colère, et si elle venait à le faire, je ne l'arrêterais pas, ce serait une réaction compréhensible.
J'eus le malheur de laisser mon regard s'attarder sur son visage, elle releva des yeux remplit de haine vers moi et me fixa de ses yeux de braise. Je ne me fit pas prier et détournai le regard rapidement. Je soupirai, lui expliquer les raisons de mon actes n'allait pas être simple ...
 
 
 
Bon et bien voilà le quatrième chapitre ^^ 
Pour une fois je respecte mes délais XD ! Et en plus il est un peu plus long que le précédent ^^
Par contre, je suis désolée mais je ne sais pas du tout quand je posterais le chapitre 5 désolée :/ Je ne suis pas encore toute à fait sûre de ce que je veux écrire :) 
En tout cas j'espère que ce chapitre plaira :)

Tags : Beyblade - Oc - Fan Fiction - Chapitre Quatre - Hunger Games

◘ L'ultime Survivant : Chapitre III ◘ 03/03/2016

Un dernier sourire ?
 
Point de vue interne : Gingka
 
Je me trouvais dans une pièce assez grande, assis sur un fauteuil et regardant le sol. Je n'étais jamais entré dans la mairie avant ce jour. Je soupirais. On m'avait toujours dit que mon impulsivité me causerai des problèmes ... Et bien, je voulais bien les croire à présent ...
Un retour en arrière était impossible, de plus je me devais de tenir ma promesse. Je respirais un grand coup, je ne devais pas flancher, rester fort coûte que coûte.
Mais je ne pouvais m'empêcher de penser à mon père. Comment allait-il réagir ... Il a déjà perdu ma mère, alors que j'étais encore petit, et m'a élevé seul, je suis la seule personne qui lui reste et j'allais l'abandonner.
 
Je commençais à croire qu'il ne viendrait pas quand j'entendis les pacificateurs qui gardait la porte : « Vous avez 5 minutes. ». Juste après ces mots, la porte s'ouvrit et mon père entra, affichant un air froid. Il resta quelques instant à me fixer, je n'osais même pas relever les yeux vers lui. Finalement, il engagea la conversation :
 
- Gingka, mon fils ... mais à quoi est-ce que tu pensais ? dit-il d'un ton calme, mais néanmoins triste.
 
Je ne répondis pas, il ne comprendrait pas, ou trouverait ça ridicule. Je laissais mon regard rivé sur le sol. Il soupira et reprit.
 
- Écoutes ... si tu ne veux pas me le dire, libre à toi, mais ... quelque soient les raisons de ton acte, tu restes mon enfant. Et en tant que père je me dois de soutenir mon fils, aussi dure l'épreuve soit-elle.
 
Sa voix était rassurante, comme quand on essaie de calmer un enfants après un cauchemar. Il avait toujours su faire preuve de patience et d'attention envers moi. Il ne m'avait jamais laisser tomber.
Je sentais les larmes me monter aux yeux, honteux de le laisser comme ça. Je me levais brusquement et me jetais dans ses bras, laissant libre recourt à mes larmes. Je n'avais pas pleurer comme ça depuis des années, j'avais l'impression d'avoir cinq ans.
 
- Gingka, je sais qu'il n'y a qu'une infime chance pour que ça arrive mais ... essaie de rentrer à la maison, essaie de survivre à tout ça. Et quoi qu'il arrive, saches que tu seras toujours mon petit garçon et que je t'aime.
 
Sa voix se brisa, rompue par un sanglot. Mon père pleurait ... La seule et unique fois ou je l'ai vu pleurer, c'était à la mort de maman ... En douze ans, il n'avais jamais verser une seule larme.
Je m'agrippais à lui, ne voulant pas le laisser partir. Mais un pacificateur ouvrit la porte en disant : « C'est fini, les cinq minutes sont écoulées »
 
Mon père me lâcha, sécha ses larmes et se retourna vers la porte.
 
- Encore un instant, je vais sortir. dit-il avant de se retourner vers moi et de poser ses mains sur mes épaules. Soit fort Gingka, je sais que tu peux le faire, je crois en toi mon grand.
 
J'acquiesçais, tout en séchant mes larmes moi aussi et lui souriait tristement. Il s'écarta de moi et s'avança vers la porte, m'adressant un sourire, sans doute le dernier, avant que celle-ci ne se referme, me laissant de nouveau seul. Je respirais à fond, me calmant petit à petit pour reprendre mon air neutre.
 
Je n'eus pas à attendre longtemps avant que les pacificateurs ne me fasse sortir pour m'escorter jusqu'à la gare. Sur ma droite, Avril sortait d'une pièce, escortée elle aussi. Ses yeux étaient rouges et gonflés, signe qu'elle avait beaucoup pleuré.
 
Je suivis nos « gardes du corps », ils nous ramenaient dans le hall de la mairie, par l'entrebâillement de la porte principale, je pu voir que tout le monde avait quitté la place, sans doute retournés à leurs activités. Le trajet se déroula en silence, ne laissant entendre que le bruit des pas dans les larges couloirs du bâtiments.
Au bout d'un petite dizaine de minutes, nous arrivâmes au quai de la gare, un train à l'apparence totalement décalée par rapport à la simplicité des technologies utilisée dans le district nous attendait. Une foule de personne s'y trouvaient également, des pacificateurs les tenaient éloignés de la porte, dans l'encadrement de celle-ci se trouvait notre « chère » déléguée. Quand elle nous vit arriver, elle nous fit signe de monter et disparu a l'intérieur du train.

Je regardais frénétiquement autour de moi, à la recherche de visages familiers, mais il y avait trop de monde pour que je puisse distinguer quoique de soit. Sans m'en rendre compte j'avais ralentis, un des pacificateurs qui nous avait accompagné me poussa, m'incitant à accélérer. Je montai à bord du train à contre c½ur et commençai à avancer dans le wagon, Avril monta juste derrière moi et j'entendis la porte se fermer. Plus de retour en arrière.
 
 
 
Sooooooo, ça fait 7 mois que je devais poster ce chapitre, je suis sincèrement désolée pour l'énorme retard, la première S est plus dure que je ne l'aurais pensé et m'accapare plus de temps que prévu :/ 
Je voulais absolument finir le chapitre 4 avant de poster le troisième, histoire que vous ne restiez pas trop longtemps sans la suite après celui-ci ^^ 
Donc si tout se passe bien, normalement je devrait écrire la suite durant la semaine et poster le 4ème chapitre d'ici 1 à 2 semaines (il est écrit, mais c'est juste histoire de vous faire poireauter Xb )
Bref, j'espère que ce chapitre vous aura plu, malgré sa petite taille, mais le 4ème est plus grand alors ça compensera ;)

Tags : Fan Fiction - Beyblade - Oc - Hunger Games - Chapitre trois

Concours Dessin Mahe-Traflagar 28/12/2015

Voilà le dessin pour le concours Précieux et semi-précieux de Mahe-Traflagar :)
Encore une fois, je suis tout juste dans les temps, désolée >.<
J'avais choisi la nacre, et je suis désolée, mais elle ne se voit pas énormément (je pensais qu'elle ressortirait plus à la photo mais c'est le contraire -.-, en même temps je n'avais qu'à la faire plus grosse X) )
Donc la nacre est posée sur le rocher en bas à droite ^^ (Oui oui c'est l'espère ce vielle loque vaguement colorée XD)
 
Dans ce dessin, je voulais représenter la nacre via des arc-en-ciel pour rappeler les reflets irisés de celle-ci, la mer parce que c'est elle qui forme la nacre sur les coquillages en les polissant. Pour ce qui est de la robe, je voulais faire plusieurs couche pour représenter les couches de la nacre ^^.
 

Tags : Dessin - Concours

Avril Howard (Beyblade OC) 05/08/2015

Hola ! Alors voilà je présente enfin mon Oc ^^
Je recommande quand même de lire le chapitre 1 avant de lire la présentation, je trouve ça plus intéressant :)
Je complèterais les informations au fil de l'histoire (pour ne pas trop spoiler)
L'image de gauche est un dessin que j'ai fais donc pas touche merci :3
Je précise que l'image de droite vient de ce site ou l'ont peut créer des images de personnages de manga :D (Certains sont moins bien que d'autre pour les images d'Avril j'ai utilisé celui-ci pour ceux que ça intéresserait)
 D'autre images seront à venir, notamment des dessins que j'aurais fait d'Avril ;)


Avril Howard (Beyblade OC)

Avril Howard (Beyblade OC)
(Dessin que j'ai fais d'Avril :) )

Prénom : Avril
Nom : Howard
Age : 15 ans et des poussières
District : 7
 
Description : Avril est de taille moyenne, svelte, elle a la peau claire, les yeux bleu extrêmement pâles, à la limite du blanc et les cheveux violets foncés. Ils sont souvent relevés en chignon haut ou en queue-de-cheval. 
 
Caractère : Avril est un fille intelligente, se débrouillant plutôt bien en stratégie. Mais elle est aussi assez sensible, et se laisse souvent submergée par l'angoisse et la peur. Elle arrive cependant à assez bien se contrôler quand elle le veut vraiment. Elle n'a pas un très fort caractère, plutôt discrète, elle préfère ne pas se faire remarquer.
Comme la plupart des habitant des districts, elle voue une haine considérable envers les dirigeants du Capitole. 
 
Atouts : Avril a une assez bonne capacité d'analyse et arrive à résoudre des problème assez compliqués. Elle a une vitesse moyenne, sait à peu près gripper aux arbres et est discrète. 
 
 

Tags : Oc - FanFic - Presentation.